Les nouveaux formats Barbies (de gauche à droite : la petite, la grande et la ronde) Crédit : Mattel
Les nouveaux formats Barbie (de gauche à droite : la petite, la grande et la ronde) Crédit : Mattel

Si on te demandait de décrire une Barbie, tu dirais sans doute que c’est une poupée blonde, super mince avec des cheveux blonds. Et tu n’aurais pas tort ! Les Barbie existent depuis 57 ans et elles n’ont jamais réellement changé. Pourtant, jeudi 28 janvier, l’entreprise américaine a annoncé une petite révolution : elle va enfin créer des poupées avec du ventre, des fesses et des cuisses.

Mattel, l’entreprise qui fabrique Barbie, ne l’a pas tout à fait dit dans ces termes. Le fabricant de jouets a annoncé qu’il allait créer 3 nouveaux modèles : « la ronde », « la petite », « la grande » et 7 couleurs de peau différentes. De quoi refléter un peu plus le monde réel et sa diversité.

Mattel a beaucoup été critiqué pour ses poupées stéréotypées (la poupée est forcément blonde et mince) mais l’entreprise doit aussi faire face à une baisse de ses ventes depuis 4 ans. Depuis quelques années, Barbie a moins la cote et est concurrencée par les Lego et autres produits dérivés de la Reine des Neiges.

Cela n’empêche pas Barbie de vendre encore chaque année 1 milliard de poupées dans le monde. En France, la poupée « ronde » sera commercialisée au printemps prochain.

Le sais-Tu ?

Barbie est née en 1959. C’est Ruth Handler qui eu l’idée de créer la fameuse poupée en voyant sa fille jouer et habiller des poupées de papier prédécoupé. Le nom de Barbie viendrait du prénom de sa fille, Barbara. Les ventes de Barbie vont exploser et Mattel, l’entreprise créée par Ruth et son mari, deviendra le premier fabricant de jouets au monde.

Ruth Handler via Wikipedia
Ruth Handler via Wikipedia

Aller plus loin

Si tu habites Paris, sache qu’une exposition sur l’histoire de Barbie aura lieu au Musée des Arts Décoratifs en mars. En attendant, tu peux regarder ce reportage de France Télévisions. Il date de 2004  mais revient sur le succès de Barbie.

Les commentaires sont fermés