La droite a gagné les élections régionales du 13 décembre mais c’est une élection où il n’y a réellement ni vainqueur ni vaincu. Le Square de l’info t’explique pourquoi en 3 photos. 

Discours de Nicolas Sarkozy, le président du parti de droite Les Republicains à Paris, le 13 décembre 2015. REUTERS/Philippe Wojazer
Discours de Nicolas Sarkozy, le président du parti Les Républicains à Paris, le 13 décembre 2015. REUTERS/Philippe Wojazer

Quand il prend la parole dimanche 13 décembre vers 20h15, Nicolas Sarkozy sait que son parti Les Républicains (de droite) a gagné les élections mais il ne triomphe pas. La droite a remporté 7 régions mais dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, c’est grâce au désistement des candidats de la gauche. Dans ces deux régions, pour éviter que le Front national gagne, le Parti socialiste (de gauche) a retiré son candidat et a appelé à voter pour le candidat de la droite. La droite a donc gagné mais grâce au vote de la gauche ! 

Discours de Marine Le Pen à Henin-Beaumont au soir de sa défaite, le 13 décembre 2015. REUTERS/Yves Herman
Discours de Marine Le Pen à Hénin-Beaumont au soir de sa défaite, le 13 décembre 2015. REUTERS/Yves Herman

Dans la soirée du dimanche 13 décembre, Marine Le Pen n’a plus son sourire du premier tour. La présidente du Front national était candidate dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie mais elle a été battue par le candidat de la droite, Xavier Bertrand. Au premier tour des élections, le dimanche 6 décembre, Marine Le Pen était pourtant arrivée en tête dans cette région. Finalement, le Front national n’a gagné dans aucune région en France mais cela ne veut pas dire qu’il n’a rien gagné du tout. Plus de 6 millions d’électeurs ont voté pour lui. Jamais depuis sa création, le Front national n’avait obtenu autant de voix.

Le premier ministre Manuel Valls à l'Assemblée nationale, Paris, le 9 décembre, 2015. REUTERS/Charles Platiau
Le Premier ministre Manuel Valls à l’Assemblée nationale, Paris, le 9 décembre, 2015. REUTERS/Charles Platiau

La gauche a perdu plusieurs régions mais elle pensait en perdre beaucoup plus. Finalement, elle conserve 5 régions sur 13. Le Parti socialiste a tout de même perdu l’Île de France, une région que la gauche gouvernait depuis 17 ans ! Pas de quoi fanfaronner donc pour le Premier ministre, Manuel Valls, qui avait appelé à faire barrage à l’extrême droite. Dans les régions Pas-de-Calais-Picardie et Provence-Alpes-Côte d’Azur, la gauche n’aura aucun représentant jusqu’aux prochaines élections.

Le sais-Tu ?

Les élections régionales se sont déroulées en deux tours, le 7 et le 13 décembre dans les 13 régions métropolitaines ainsi qu’en Guadeloupe et à la Réunion. Les prochaines élections auront lieu dans 6 ans.

Aller plus loin

Si tu veux en savoir plus sur les élections en général. Clique sur ce lien pour regarder les vidéos de Francetvéducation.

Les commentaires sont fermés