A 10 heures 30 ce matin dans la cour d’honneur des Invalides à Paris, la France a rendu hommage aux victimes des attaques du 13 novembre.

Cérémonie d'hommage victimes du 13 novembre aux Invalides à Paris, 27 novembre 2015. REUTERS/Jacky Naegelen
Cérémonie d’hommage aux victimes du 13 novembre dans la cour des Invalides à Paris, 27 novembre 2015. REUTERS/Jacky Naegelen

La cérémonie a duré une heure en présence des officiels, des familles des victimes et des blessés des attentats de Paris. Près de 2000 personnes étaient présentes. 

Des personnes blessés dans les attaques de Paris assistent à la cérémonie d'hommage aux victimes. Paris 27 novembre 2015. REUTERS/Charles Platiau
Des personnes blessées dans les attaques de Paris assistent à la cérémonie d’hommage aux victimes. Paris, 27 novembre 2015. REUTERS/Charles Platiau

La Marseillaise et d’autres morceaux de musique ont été joués dans la cour des Invalides dont une chanson de Jacques Brel, Quand on n’a que l’amour, interprétée par les chanteuses Yael Naïm, Camélia Jordana et Nolwenn Leroy.

Le nom et l’âge des victimes tuées ont ensuite été lus l’un après l’autre et le Président de la République a prononcé un discours où il a rendu hommage à la jeunesse de la France.

« Ces hommes et ces femmes étaient la jeunesse de la France…C’est parce qu’ils étaient la vie qu’ils ont été tués….Les terroristes ont le culte de la mort. Nous, nous avons l’amour, l’amour de la vie » a dit François Hollande.

Certaines familles des victimes n’ont pas voulu participer à la cérémonie. Elles ne voulaient pas être associées à la politique de la France qu’elles jugent responsable de ces attentats.

Cérémonie d'hommage aux victimes du 13 novembre aux Invalides à Paris, 27 novembre 2015. REUTERS/Philippe Wojazer
Cérémonie d’hommage aux victimes du 13 novembre aux Invalides à Paris, 27 novembre 2015. REUTERS/Philippe Wojazer

A l’occasion de cette journée d’hommage national, le Président de la République a invité tous les Français à célébrer la mémoire des victimes en pavoisant leur maison (accrocher le drapeau de la France sur sa maison). A défaut de drapeau, certains français ont trouvé d’autres idées et les ont postées sur les réseaux sociaux.

 

Le sais-Tu ?

L’hôtel des Invalides est un bâtiment militaire. C’est là que le Président de la République, chef des armées, rend hommage aux militaires morts pour la France. C’est la première fois qu’un hommage national est rendu à des civils anonymes. La cérémonie aux Invalides est donc très symbolique.

Les commentaires sont fermés