Imagine un mur de 17 mètres de long intégralement recouvert d’un million de chewing-gums ! Tu trouves ça dégoûtant ? Génial ? À Seattle aux États-Unis, le Gum Wall (mur de chewing-gum) est en tout cas une attraction célèbre et il existe même depuis plus de 20 ans.

L’histoire a commencé lorsque les spectateurs d’un théâtre voisin se sont mis à coller leur chewing-gum sur le mur en attendant d’entrer dans la salle. C’est ensuite devenu une tradition et petit à petit, les touristes et les passants ont apporté leur gomme à l’édifice.

Le Gum Wall de Seattle © Flickr CC BY-ND 2.0 / Jess
Le Gum Wall de Seattle © Flickr CC BY-ND 2.0 / Jess

Mais au fil des ans, les vieux chewing-gums collés sur le mur ont commencé à poser des problèmes d’hygiène : mauvaises odeurs, microbes… La ville de Seattle a donc décidé de nettoyer complètement le mur. L’opération a commencé mardi 10 novembre et s’est terminée quelques jours plus tard.

Mais rassure-toi, ce n’est pas la fin du Gum Wall pour autant ! À peine le nettoyage achevé, la tradition a repris ses droits. Les passants se sont de nouveau mis à coller leurs gommes sur les briques rouges et à participer à cette oeuvre collective haute en couleur.

Le sais-Tu ?

Le chewing-gum a été commercialisé pour la première fois en 1872 par un Américain, Thomas Adams. Mais la gomme à mâcher existe depuis très longtemps. Durant la Préhistoire, les hommes mâchaient déjà de la sève de certains arbres.

Aller plus loin

Si tu veux voir à quoi ressemblait le mur avant d’être nettoyé, regarde cette vidéo tournée par les journalistes d’AP, une agence de presse américaine.

Les commentaires sont fermés