Emel Kitapci (2nd L) and Artun Siyah Kitapci, the wife and son of Ali Kitapci, a victim of Saturday's bomb blasts, attend a commemoration in Ankara, Turkey, October 12, 2015. REUTERS/Umit Bektas
Obsèques de l’une des victimes de l’attentat terroriste à Ankara, le 12 octobre 2015. REUTERS/Umit Bektas

Sa femme et son fils pleurent devant son cercueil. Ali Kitapci est l’une des victimes de l’attentat qui a tué au moins 97 personnes à Ankara en Turquie, samedi 10 octobre. Le Square de l’info t’explique.

  • Que s’est-il passé  ?

Samedi 10 octobre, Ali Kitapci participait avec des milliers d’autres personnes à une marche pour la paix à Ankara quand deux terroristes ont fait exploser leurs bombes en plein milieu de la manifestation. Une centaine de personnes ont été tuées. Les manifestants protestaient contre la politique de leur gouvernement envers les Kurdes. Depuis juillet dernier, le gouvernement du président turc Erdogan est à nouveau en guerre contre des organisations kurdes.

  • Qui est responsable de cet attentat ?

On ne sait pas encore très bien parce que l’attentat n’a pas été revendiqué : personne n’a déclaré être l’auteur de l’attentat. Mais le gouvernement turc pense qu’il s’agit du groupe terroriste islamiste Daech contre lequel la Turquie est en guerre.

Beaucoup de monde ont assisté aux obsèques des victimes de l'attentat comme ici à Diyarbakir, le 12 octobre 2015. REUTERS/Sertac Kayar
Beaucoup de monde ont assisté aux obsèques des victimes de l’attentat comme ici à Diyarbakir, le 12 octobre 2015. REUTERS/Sertac Kayar
  • Pourquoi est-ce qu’on en parle autant ?

Parce que c’est l’attentat le plus meurtrier qu’ait connu la Turquie jusqu’à présent. On en parle aussi parce que le 1er novembre, les Turcs vont élire leurs nouveaux députés. Le résultat de ces élections est très attendu et sera très important pour la stabilité du pays. En effet, la Turquie est dans une situation difficile à cause du problème kurde et de la guerre en Syrie qui est toute proche.

Le sais-Tu ?

Les Kurdes sont des apatrides, cela veut dire qu’ils n’ont pas de pays. C’est un peuple de 35 millions de personnes qui vit éclaté sur 4 pays : la Turquie, la Syrie, l’Irak et l’Iran. En Turquie, les Kurdes représentent 20% de la population du pays.

Les commentaires sont fermés