Laurent Bernadac et son violon électrique transparent imprimé en 3D. Capture d'écran /YouTube
Laurent Bernadac et son violon électrique transparent imprimé en 3D. Capture d’écran /YouTube

Ce violon n’est pas sorti d’un film de science-fiction, il est bel et bien réel ! C’est un ingénieur et violoniste français, Laurent Bernadac, qui l’a créé. Sans bois, ni colle, ni vernis, mais avec une imprimante 3D !

Tu t’en doutes. Laurent n’a pas juste eu à appuyer sur un bouton comme sur une imprimante classique. Pour imprimer son violon en 3D, il a dû dessiner les plans de l’instrument puis les rentrer dans la mémoire de l’ordinateur. Il a ensuite programmé un robot qui a fabriqué l’objet selon ses plans.

Après 24 heures « d’impression », Laurent a obtenu cette forme en plastique si particulière. Il ne lui restait plus qu’à accrocher les cordes. Et voici son violon prêt à l’emploi ! Enfin presque : comme il s’agit d’un violon électrique, il faut le brancher sur un amplificateur.

En tout, il a fallu près de 3 ans à Laurent pour mettre au point ce premier modèle. Maintenant que le processus est au point et que le violon fonctionne, il espère pouvoir en fabriquer d’autres.

Le sais-Tu ?

Laurent Bernadac a appelé son violon le 3D-Varius. C’est un clin d’œil aux Stradivarius, les violons italiens fabriqués au XVIIème siècle par Antonio Stradivari. Beaucoup de spécialistes considèrent que les Stradivarius sont les meilleurs violons jamais fabriqués. Il en existe à peu près 700 dans le monde et certains valent plusieurs millions d’euros !

Les commentaires sont fermés