Imagine, attendre 77 ans pour voir ton travail reconnu ! Cette histoire exceptionnelle, c’est celle d’Ingeborg Rapoport, racontée par un journaliste américain du Wall Street Journal.

 

En 1938, Ingeborg est une jeune Allemande qui étudie la médecine en Allemagne. Adolf Hitler est au pouvoir depuis 5 ans et les Nazis refusent qu’Ingeborg présente sa thèse : un travail scientifique qui devait lui permettre d’obtenir son diplôme. Pourquoi lui refuser ? Parce que sa mère est juive. Elle n’est pas la seule dans ce cas. Plusieurs milliers d’étudiants et de professeurs sont à cette époque exclus de l’université car ils sont Juifs.

« Je ne me suis jamais sentie amère, raconte aujourd’hui la vieille dame. J’ai été affreusement chanceuse dans toute cette histoire « 

Ingeborg a en effet la chance de pouvoir quitter l’Allemagne nazie et part vivre aux États-Unis. Elle y fera une très belle carrière. Dans les années 50, elle revient vivre en Europe. Il y a quelques mois, à 100 ans passé, l’idée lui vient de tenter d’obtenir le fameux diplôme refusé. L’université accepte malgré son grand âge. Mercredi dernier, elle passe son examen et réussit avec brio. Et voilà comment à 102 ans, Ingeborg Rapoport est devenue la plus vieille diplômée au monde !

Aller plus loin

Pour comprendre ce qu’est l’antisémitisme (la discrimination et l’hostilité manifestées à l’encontre des Juifs), tu peux regarder cette vidéo animée sur le site de Francetvéducation, clique sur le lien.

Les commentaires sont fermés